Flore

Une femme française en Orient

  • Lieu :

      Maison Flotte

  • Date :

      18/05 – 11/06

 

trait_rouge

Un thé chez Selma © FLORE, courtesy galerie Sit Down

Le vieux qui regardait la mer © FLORE, courtesy galerie Sit Down

« Avec ces presque riens qu’elle nous propose comme autant d’offrandes de temps suspendu, FLORE nous élargit le regard – et agrandit le monde d’espaces insoupçonnés. »
Susana Gállego Cuesta
 
Cette série propose un Orient vu par FLORE entre imaginaire et réalité, entre intimité et illusion ; une vision différente et poétique de pays qui font la Une des journaux depuis plusieurs mois avec une actualité souvent douloureuse. Ces photographies sont nourries à la fois de l’enfance égyptienne de l’artiste et des grands textes littéraires, des Lettres de Lady Duff-Gordon au Quatuor d’Alexandrie de Lawrence Durell en passant naturellement par Le voyage en Egypte de Gustave Flaubert où déjà se mêle l’invention photographique. Nostalgie d’une époque où le lent voyage vers l’Orient mystérieux, était à la fois initiatique et synonyme d’aventure. Composée de tirages Noir & Blanc argentiques réalisés par l’artiste, virés au Sélénium, de formats 20×20 et 15×15, cette série est le résultat de plusieurs voyages autour du bassin méditerranéen (Tunisie, Égypte, Syrie, Turquie, Maroc, Tunisie, Andalousie). C’est une invitation au voyage que l’artiste nous offre ainsi dans la plus pure tradition orientaliste, images d’un rêve que la modernité ne saurait altérer.
 
 
Artiste photographe franco-espagnole, née en 1963, FLORE vit et travaille actuellement à Paris. Elle est représentée par la Galerie Sit Down/Paris, la Blanca Berlin Galeria/Madrid, la Galerie 127/ Marrakech et la Galerie Wada-Garou/Tokyo. Ses séries, qui se réalisent sur le long cours, souvent lors de voyages, sont acquises ou présentés dans différentes institutions prestigieuses comme le Musée du Petit Palais, le MMP+ de Marrakech, le Mémorial du camp de Rivesaltes, la Bibliothèque Nationale de France ainsi qu’à l’occasion d’événements internationaux comme Photo London, Fotofever Paris et Bruxelles, Marrakech Art Fair, Daegu Art Fair ou la Snif Art Fair de Osaka. Sa série « Une femme française en Orient » a fait l’objet d’un livre aux éditions Postcart à l’occasion de l’exposition à l’Hotel de Sauroy lors du Mois de la Photo 2014. En 2016 son nouveau livre « Lointains souvenirs » autour de l’enfance de Marguerite Duras en Indochine est édité aux éditions Contrejour. FLORE utilise principalement la photographie argentique qu’elle travaille parfois avec des ajouts de matière comme de la cire, de l’or ou de l’aquarelle avec un soin tout particulier apporté aux tirages. En parallèle de son activité artistique, FLORE est une pédagogue reconnue qui donne régulièrement des workshops. Elle définit son univers poétique et atemporel comme un acte politique, qui est sa façon de se positionner face au « faisceau de ténèbres qui provient de son temps », comme dit Giorgio Agamben
 
 

Les autres photographes

 

trait_rouge