Moussa Sarr & Videomed

Asile / Animal & cie

  • Lieu:

    Hôtel des Arts de Toulon

  • Horaires:

    Ouvert tous les jours de 10h à 18h sauf le lundi. Ouverture du 14 mai au 19 juin 2016.

 

trait_rouge

 

capture_decran_2016-04-07_a_12.26.48

A travers sa programmation artistique, l’Hôtel des Arts, centre d’art contemporain du Département du Var, pose depuis plusieurs années son regard sur le monde qui l’entoure et plus particulièrement sur la Méditerranée. Les commandes à des artistes tels que Massimo Vitali, Claudio Parmiggiani ou plus récemment Stéphane Couturier sur Alger et Jacqueline Salmon sur la ville de Toulon ont permis à l’Hôtel des Arts d’être identifié comme un lieu consacré à la création en Méditerranée. La rencontre entre le Festival Photomed et l’Hôtel des Arts était donc naturelle.

Plusieurs grands photographes ont ainsi été montrés depuis 2012 dans le cadre cette collaboration: Joël Meyerowitz, Gabriele Basilico, Mimmo Jodice, ainsi que de nombreux vidéastes puisqu’en 2015 l’Hôtel des Arts a exploré l’image sous un nouvel angle en présentant pour la première fois le travail vidéo de 14 artistes méditerranéens. Dans cette dynamique, après quatre ans de collaboration, l’Hôtel des Arts et le Festival à l’occasion de sa 6e édition mettent à l’honneur Moussa Sarr, dont la pratique de la vidéo et de la photographie font partie intégrante de sa démarche artistique.

Sujet de ses propres œuvres, Moussa Sarr se met en scène pour dénoncer les stéréotypes et les préjugés raciaux, sociaux ou encore l’exercice du pouvoir et les discriminations qui en découlent. Fruit d’une commande de l’Hôtel des Arts, centre d’art du Département du Var qui a produit pour l’occasion une grande majorité des œuvres présentées et conduite sous le commissariat de Ricardo Vazquez, en étroite collaboration avec l’artiste, l’exposition Asile, à travers le prisme du règne animal invite le public à s’interroger sur les «idées reçues» et la société.

Cette exposition est présentée au 1er étage.

ASILE

« L’homme est un animal qui s’ignore. Le projet Asile se situe dans la continuité de ma pratique artistique, il prend naissance dans mon atelier comme lieu de refuge où tout m’est permis ou presque, c’est un espace de lâcher prise. »
Moussa Sarr

Les autres photographes

 

trait_rouge